Avertir le modérateur

samedi, 18 mars 2006

La liste officielle des pays qui ne respectent pas les standards de l'OACI et de l'IASA en matière de sécurité aérienne

medium_nuit.jpg

Update..

Après les crashs de l'été 2005, le représentant de la France à l'OACI (Organisation Internationale du Transport Aérien) a finalement donné les noms de la trentaine de pays ne respectant pas les standards de cette organisation. Cela signifie que ces pays n'ont pas les moyens de contrôler correctement leurs compagnies. Cela ne veut pas dire pour autant que toutes les compagnies installées dans ces pays sont à risque mais le doute est permis. La sécurité aérienne repose essentiellement sur la capacité des Etats à exercer un contrôle réel sur les sociétés de transport aérien.
 
Nous la publions dans notre ouvrage mais nous la présentons également sur ce blog. Elle est également reprise dans le rapport 1717 de l'Assemblée Nationale  :
 
Albanie, Belize, Biélorussie, Botswana, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Croatie, Ghana, Guyana, Kenya, Laos, Macédoine, Mali, Mongolie, Mozambique, Birmanie, Niger, Ouganda, Palaos, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Samoa, Sénégal, Togo, Tonga.
Ainsi que trois membres de l'Union européenne : Hongrie, Portugal et Chypre.
Et, surtout, un grand pays fondateur des Nations unies et de l'OACI : la Russie.
Dans ce rapport on trouve également la liste des 26 pays classés en catégorie 2 (« au motif qu'ils ne respectent pas les normes de l'OACI ») dans le programme d'audit IASA (International Aviation Safety Association) des Etats-Unis :


Argentine, Kiribati, Belize, Nauru, Bengladesh, Nicaragua, Bulgarie, Paraguay, Congo (république démocratique), République Dominicaine, Côte d'Ivoire, Serbie et Monténégro (anc.Yougoslavie), Equateur, Swaziland, Gambie, Trinidad et Tobago, Grèce, Turks et Caicos, Guatemala, Uruguay, Guyana, Venezuela, Haïti, Zimbabwe. Honduras, OECS (organisation des Etats de la Caraïbe orientale),

Si on mêle ces deux listes, il y avait, en 2004, 54 pays dans le monde qui ne respectaient pas les standarts OACI ! Depuis l’OACI et l’IASA  n’ont pas produit de communication publique pour enlever ou rajouter des pays. Nous considérons donc ces listes comme étant toujours d’actualité.


Albanie, Mali, Belize, Mongolie, Biélorussie, Mozambique, Botswana, Myanmar, Burkina Faso, Niger, Cambodge, Ouganda, Cameroun, Palaos, Chypre, Papouasie Nouvelle Guinée, Croatie, Portugal, Ghana, Russie, Guyana, Samoa, Hongrie, Sénégal, Kenya, Togo, Laos, Tonga, Macédoine (ex-république yougoslave), Vanuatu, Argentine, Kiribati, Nauru, Bengladesh, Nicaragua, Bulgarie, Paraguay, Congo (république démocratique), République Dominicaine, Côte d'Ivoire, Serbie et Monténégro (anc.Yougoslavie), Equateur, Swaziland, Gambie, Trinidad et Tobago, Grèce, Turks et Caicos, Guatemala, Uruguay, Venezuela, Haïti, Zimbabwe. Honduras, OECS (organisation des Etats de la Caraïbe orientale),
 
MISE AU POINT : pour les quelques internautes,  qui se déclarent outrés que nous osions pointer du doigt ces pays, sachez, d'une part, que nous ne faisons que reprendre la liste d' organismes officiels, comme  l'OACI ou l'IASA. Voici par exemple, l'une des remarques relevées par l'OACI :
"La majorité de ces Etats ne sont toujours pas en mesure de s’acquitter pleinement de leurs responsabilités en matière de supervision de la sécurité, principalement en raison d’un manque de soutien budgétaire gouvernemental, ce qui les empêche de recruter le personnel technique qualifié nécessaire pour la délivrance des licences du personnel, l’exploitation technique des vols et le maintien de la navigabilité."
La sécurité aérienne passe évidemment par la capacité des états à contrôler leurs compagnies. En l'absence de structure administrative compétente, le doute subsiste immanquablement sur le contrôle réel de toutes ces compagnies dont on ne connaît pas le niveau de sécurité. Dans ces conditions, le principe de prudence doit l'emporter.   Car sinon, c'est alors la porte ouverte à toutes les dérives. Le transport aérien a besoin de rigueur. C'est la garantie que vous, passagers, seraient transportés en toute sécurité.
 
Deuxième chose, cet enjeu important de sécurité aérienne passe aussi par l'information. Les organes de contrôle ne jouent pas le jeu correctement, c'est pourquoi nous avons décidé de monter au créneau et d'informer. C'est la raison d'être de ce livre. Si des informations sur l'état de la compagnie Flash Airlines ou de la West Carribean avaient circulé, les crashs n'auraient pas eu lieu. S'il y avait eu une réelle volonté de faire disparaitre les compagnies poubelles ou, tout au moins de les interdire sur notre territoire, comment le crash de  la Flash Airlines, se serait-il répété dans des conditions similaires, 18 mois plus tard, avec celui de la West Carribean à Maracaïbo ?

Que les sceptiques prennent contact avec les familles de victimes et ils comprendront peut-être notre démarche. Nous ne pourrons pas empêcher certains de pratiquer la politique de l'autruche ou d'être incrédules. Mais de notre côté, nous aurons rempli notre devoir d'informer...

Commentaires

CROYEZ VOUS REELEMENT QUE L'ONT PEUT METTRE LA T.A.P (AIR PORTUGAL) DANS LA LISTE NOIRE ETANT DONNE QUE CETTE COMPAGNIE A 60 ANS AGE ET N'A A CE JOUR AUCUN CRASH A SON ACTIF ET C UNE DES COMPAGNIES LES PLUS RICHES D'EUROPE J'AIMERAIS AVOIR DES ARGUMENTS SUR C ACCUSATIONS

Écrit par : GABRIEL | dimanche, 19 mars 2006

bonsoir je viens de vous voir a la tele sur france 3 avec marc o. je doit prendre la vio en juillet en charter par le compagnie portugalia pouvez me dire si elle dangereuse merci d avance

Écrit par : nabeiro | dimanche, 19 mars 2006

Je suis surprise de voir la Hongrie dans la liste des 30 pays, car la seule compagnie hongroise existante est la MALEV (membre de sky team), et tous les vols reliant Paris à Budapest, sont des vols "conjoints" MALEV-AIR FRANCE.... cela signifierait-il que la compagnie AIR FRANCE ne respecterait pas le standards de l'OACI?????

Écrit par : KARL | dimanche, 19 mars 2006

Bonjour, je vous ait également regardé sur l'émission de Fogiel.
Je dois prendre l'avion le 31 mars depuis la belgique vers la Pologne avec la compagnie Wizzair, il me semble que c'est une compagnie hongroise. Vous mettez ce pays dans votre liste. Pouvez vous me dire si cette compagnie est fiable?
Merci.

Écrit par : Dorian | dimanche, 19 mars 2006

voici 2 fois que je voyage sur la T.A.P pour me rendre à Salvador de Bahia et j'avoue que votre livre me pose pas mal de questions! à part les repas qui sont lamentables,je n'ai eu aucun problème et n'ai rien remarqué d'inquiétant ,mais si vous le dites...
alors,je fais quoi pour le prochain voyage?
merci
Joëlle Le Roux

Écrit par : Joëlle Le Roux | dimanche, 19 mars 2006

Quel est le nom de la / des compagnies chypriotes que vous semblez mettre en cause ? Nous partons sur Chypres avec "Cyprus Airways". Que penser de cette compagnie ?

Merci
Yves Thébaud

Écrit par : Thébaud Yves | dimanche, 19 mars 2006

Je suis completement outré par les propos que je vient d'entendre sur l'emmission de FR3 .
un des auteurs du "livre" , viente de citer le Portugal comme un Pays dont les compagnies aeriennes "serait dangereuses"!!!
Ceci démontre bien le serieux de livre, et des competences de ces auteurs.

Soit ces Messieurs sont completement ignorants, ce qui serait grave, soit
il ne savent pas "lire" les noms de Compagnies aeriennes interdites :
l'ignorance, nous avons l'habitude, mais á ce point de gravité, celá mérite des porsuites...)

Je suis professionel du Tourisme, et je trouve absolument scandaleux, que
tant de d'ignorance puisse etre acceptée.
Ces deux Messieurs, auteurs du "livre" sont donc des gens douteux, car ils font du spectacle, basé soit sur une immensie incompetence, soit sur une vraie perfidie.
J'espere que les gens honnetes sauront le decerner.

Dans tous les cas, c'est lamentable.

Écrit par : Santos | dimanche, 19 mars 2006

Votre livre semble soulever des polémiques. Je suis quand même inquiet qu'un professionnel du tourisme n'ait pour argument que l'invective et il semble que l'intérêt financier de ce monsieur passe avant la vie des personnes. Bien sûr s'il y a un pépin ce sont les assurances qui remboursent. Actuellement, on ne peut faire confiance en personne car on tuerait père et mère pour faire du fric. Celà s'adresse aux politiques et aux financiers.

Écrit par : Eddy31 | dimanche, 19 mars 2006

Bonsoir,

Je pars dans 10 jours au sénégal avec Air-Sénégal.C'est pourtant une compagnie nationale qui transporte beaucoup de touristes.Je pars avec 3 enfants et j'ai une réelle phobie de l'avion.Je fais quoi? Je change?
Merci de me répondre.Les avis sont les bienvennus.
Guichard

Écrit par : guichard | dimanche, 19 mars 2006

Concernant la compagnie mozambicaine LAM (Linhas Aereas de Moçambique), l'une des 5 compagnies aériennes présente sur la première liste noire d'aout 2005 : la Direction générale de l’aviation civile française (DGAC) a levé l’interdiction de vol en France de la compagnie sur la base des conclusions d’un audit mené en novembre 2005 par un cabinet international (cf. http://www.ambafrance-mz.org/web/article.php3?id_article=188).

D'après vous, le Mozambique ne respecte pas les standards de l'OACI, mais cette compagnie est-elle sûre? Peut-on faire confiance aux contrôles qui ont été effectués dernièrement et penser que la LAM a été correctement controlée pour cette levée d'interdiction??

Écrit par : jml | dimanche, 19 mars 2006

Je suis completement outré par les propos que je vient d'entendre sur l'emmission de FR3 .
J'aimerais bien savoir combien d'avions d'Air France ont crashé au long de son histoire et combien de fois cela est arrivé aux compagnies portugaises.

Écrit par : José COSTA | dimanche, 19 mars 2006

Que pensez des low cost et notamment de ryan air. En parlez vous dans votre livre ?

Écrit par : frel | dimanche, 19 mars 2006

Bonsoir,
merci pour votre livre, je ne l'ai évidemment pas encore lire, mais je ne vais pas tarder. C'es grâce à des gens courageux comme vous que les choses avanceront.
Comme beaucoup je viens de regarder france 3 et pour ma part je vais très souvent en Hongrie depuis bientôt 6 ans. J'ai utilisé Air France, MALEV, Wizzair et Skyeurope. Quand vous mettez le pays "la Hongrie" dans votre liste noire, vous pensez à quelle compagnie en particulier? Peut-on les mettre toutes dans le même panier? Ce qui m'étonne c'est que en 6 ans, je ne crois pas que MALEV ou les autres compagnies low cost est eu de graves incidents/accidents contrairement à Air France, dans ce cas, sur quels critères appuyez-vous pour sélectionner tel ou tel pays/compagnies.
Je vous remercie de m'avoir lu et encore plus de m'avoir répondu.
Cordialement.

Écrit par : Béatrice | dimanche, 19 mars 2006

Cher Costa,
La réponse est simple: depuis 1950 la TAP Portugal à subit 1 accident (Madere) le 19/11/1977.
Par contre Air France compte 21, dont 4 depuis 1994.
A préciser aussi que Portugàlia Airlines, mentionné plus haut, est depuis 5 années consécutives élue meilleure compagnie européenne régional.
Ah que l'ignorance rend les choses faciles.

Tom

Écrit par : Tom | dimanche, 19 mars 2006

j'ai lu le livre, je suis passionné d'aeronautique , utilisateur fréquent des lignes intérieures francaise, et tous les ans, en famille, nous faisons un voyage moyen ou long courrier, je connais et cotoie réguliérement des pilotes , des professionnels de la construction aeronautique, tous sont animés par cette volontée de ne rien laisser au hasard, ce sont des professionnels serieux et pragmatiques et ...aussi des etres humains donc comme nous tous faillibles. le fond du livre me semble honnete , sur la forme à chacun son avis, ce qui me semble interressant c'est que le passager devient prescripteur, un bémol toutefois, comment peut il juger , ce n'est pas un technicien ni un pilote, ni un financier; du bon entretien d'une machine ,du niveau de qualification de l'équipage et de la santé financière du transporteur ???
Ce livre a le mérite de choquer et d'interpeller le grand public, souhaitons que la polémique qui suivra soit bénéfique au transport aerien et que les etats ( donc les politiques) prennent à bras le corps la sécurité des personnes et des biens ..

Écrit par : pierre | dimanche, 19 mars 2006

Juste une petite réaction par rapport à l'émission de FR3... il me semble que ceux qui réagissent si violemment, nous pas "entendu" correctement l'émissin... il ne s'agit pas de mettre en cause les Cies de ces pays, mais l'autorité de ces pays qui est responsable de l'application et la surveillance des régles de sécurié ;-))) ce qui ne veut pas dire pour autant que la Cie de ce pays est + dangereuse ou accidentogéne qu'une autre...
La liste citée en début de blog est la liste officielle donnée par l'OACI....
donc il faut demander à cet organisme comment, sur quoi elle s'est basée pour l'établir...
Cordialement
SG

Écrit par : simon goutay | dimanche, 19 mars 2006

Cher TOM
Je vois que vous etes quelqu'un d'informé, ce qui nous change...
Certainement vous savez que le Portugal compte 7 compagnies aeriennes,
toutes dotées des equipements les plus modernes, et que le Portugal ne compteá ce jour que 2 accidents, un efectivement á Madere, et un autre aux Açores.
Par compte, saviez-vous que la plus grande compagnie d'aviation d'affaires en Europe est Portugaise?
Et oui, elle est basé en FRANCE au Bourget, depuis plus de 15 ans...
Vous connaisez?

Écrit par : Fernando | dimanche, 19 mars 2006

Ludovic,

les auteurs sont un jounaliste d'investigation et un CDB de la cie air lib ex air liberté et qui était qualifié DC 10 et A 340 , donc des gens "competents" j'ai lu le livre et regardé l'émission et je ne suis pas choqué ni par l'un ni par l'autre , je trouve juste que le temps dont ils ont disposé pour s'exprimer était un peu court.

le sujet est sensible donc difficile à traiter et ta réaction le prouve toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire .......

cordialement

Écrit par : pierre | dimanche, 19 mars 2006

Je suis moi aussi étonné que des pays de la CEE soient sur cette liste, mais je voudrais simplement rappeler à nos amis portugais qui s'expriment ici qu'il ne s'agit pas d'un jugement des auteurs de ce livre. Il s'agit en effet de la liste fournie par le représentant français de l'OACI qui, semble-t-il, n'a pas d'intérêt financier lié à la publication de ce livre...
Ceci étant précisé je voudrais interroger de manière précise les auteurs de ce livre sur 3 compagnies: me rendant assez souvent en Hongrie, je voudrais savoir si les compagnies WIZZAIR, MALEV, et SKYEUROPE (qui n'est pas hongroise mais très présente pour les destinations sur Budapest en low-cost) sont dangereuses? Je vous remercie par avance de votre réponse, mais aussi pour votre engagement.

Écrit par : Victor SANKOUR | dimanche, 19 mars 2006

Cher Fernando je suis désole mais la compagnie que vous mentionnez n’et ni portugaise ni basée au Bourget.
Ill s’agit de NetJets Europe, une subsidiaire de NetJets, une compagnie américaine.
Elle est basée et légalement établie (Ops, Client service) a Oeiras, à quelque km de Lisbonne, dont l là raison pour là quelle les avions sont immatriculés au Portugal. Du a son type de opération les avions n’ont pas de base fixe.
Au Bourget, il est effectivement basée un avion opéré par Netjets mais qui appartient à la compagnie Masterjet.

Écrit par : Tom | dimanche, 19 mars 2006

re réaction... cela va trés vite ce soir !! comme le sujet est hyper sensible je vous retransmets par "copié/collé" un autre message trouvé sur un autre forum ... celà donne à réfléchir non???


"Posté par icemann le 18/03/2006 12:18

je trouve que dans certans cas cela "vole bas, trés bas". Que nous soyons pour ou contre ce livre on peut le comprendre et l'entendre... je vous invite, sans voyeurisme, d'aller sur le site des familles vicitmes de crash (Egypte/Martinique/Mt St Odile etc... ) et ceux qui n'ont pas compris, en lisant la douleur des familles ouvrirons , peut être les yeux, comment, quant on a perdu pour certains, 4-7 ou 11 membres d'une même famille, ne peut on pas avoir "la haine"? Comment ceux qui ont vendu le rêve peuvent-ils ne pas "militer" pour une plus grande transparence, plus grandesécurité.
Je suis étonné de voir que les T/O ne sont pas à imposer un label (bleu ou rose ou noir) mais qu'ils n' oeuvrent pas aussi pour le bien de tout le monde.
Que dire du ou des T/O qui vendent des billets en sachant pertinament ce qu'ils vendent... et à qui ils s'adressent... la litanie est toujours la même...ils s'abrittent dérriére l'incapcité de l'autorité... la DGAC ou le Ministére des Affaires Etrangére.
Qui parle de la sécurité dans les pays visités, qui parle des rançons demandés aux touristes, qui parle des Cies champignons , ce n'est pas le premier tronçon qui est dangerereux, mais les suivants... sur un voyage à vols multiples. A force de sous traiter, qui est responsable ?
VOus devriez vous les voyagistes regarder ces familles au fond des yeux, et leur dire ... c'est ballot ils étaient au mauvaise endroit, sur le mauvais aviion, dans la mauvaise Cie... pas de chance !! regardez les photos des ces enfants... ayez au moins ce courage... et vous verrez que vous "vendrez" autrement les voyages...

Quand on veut manger à la table du diable, prenez une cuillére avec un long manche".... Confusius..

Écrit par : simon goutay | dimanche, 19 mars 2006

Reponse a Tom
Merci du contact..
Navré de vous contredire mais la Compagnie en question , Masterjet est bien Portugaise, et la plus importante majorité de ses avions, sont bien basés au Bourget en France.
Sur les plus de 15 avions "Jet executifs" opéres par cette compagnie, une grande partie sont immatricullés au Portugal, et sont basés à l'aeroport de
Portela á Lisbonne.

Écrit par : fernando | dimanche, 19 mars 2006

Ludovic;

merci de cette réponse; ce qui me semble important c'est que le niveau de sécurité des appareils et la qualification des équipages soit en phase avec le trajet qu'ils doivent accomplir car lorsque l'on prend l'avion via un tour opérateur on à rarement le choix de la cie aérienne ..... cela devient également vrai pour les déplacements professionnels ou la maitrise des couts impose de choisir le billet le moins cher , cette logique est récente dans les entreprises avant on choisissait la cie en fonction de sa réputation, pas seulement du prix du billet, donc tout évolue vers une baisse des couts , comment les transporteurs aeriens réagissent a ces contraintes ????

cordialement

Écrit par : pierre | dimanche, 19 mars 2006

Cher Fernando,
Tout à fait, Masterjet est portugaise, fait parti du groupe Mirpuri.
Par contre vous avez mentionne « …la plus grande compagnie d’aviation d’affaires en Europe…».
Est çà, c’est sans doute NetJets.
On se éloigne du sujet…

Écrit par : Tom | dimanche, 19 mars 2006

Le Portugal est cité par l'OACI comme pays ne respectant pas les standards de sécurité. On ne peut donc pas accuser les invités de ce soir de vouloir discréditer les compagnies portugaises puis qu'il ne font que reprendre les infos de l'OACI,. Il faut donc demander des explications a cet organisme officiel. Quant à moi, j'ai perdu des amis dans le crash de la west caribean airlines au Panama le 16/8/2005 (160 victimes), alors maintenant, je me pose pas mal de questions. Qu'est-ce qui prime: la sécurité ou la rentabilité? C'est sûr, la sécurité a un coût... et la rentabilité n'a pas de prix

Écrit par : Michy bobo | lundi, 20 mars 2006

je suis sidérée par la stupidité de certains commentaires. Ceux qui sont sans arrêt en train de cracher sur les journalistes qui ne nous informent pas, cachent la réalité des choses, critiquent justement les auteurs d'un livre qui met en garde contre les accidents aériens et qui tente de trouver des solutions. En plus, ce gens ne regardent même pas correctement l'émission, le journaliste et le pilote ont bien précisé que cette liste émanait d'un organisme officiel ! Les deux auteurs rendent service aux passagers que nous sommes et qui risquent un jour, d'embarquer sur une compagnie poubbelle. Bonjour le remerciement !

Écrit par : charlottedekramer | lundi, 20 mars 2006

je vais calmer tout de suite les pleurnicheurs. déjà primo : on en a rien à faire des affinités avec tel ou tel pays. l'important est qu'il contrôle correctement ses compagnies. J'étais dans l'avion qui a eu une dépressurisation à la fin de l'année dernière. on a tous éssayé de tirer sur les masques à oxygène : quedal, nada, pas d'oxygène tellement cet avion était pourri, avec des hotesses qui ne parlaient ni français ni anglais, ni aucune langue d'ailleurs car elles étaient terrorisées. On aurait pu tous mourrir. ça a été la panique à bord : les enfants pleuraient. finalement, je ne sais pas par quel miracle on a atterri. alors le premier qui vient me dire qu'il ne faut pas citer les pays ou les compagnies à risque, je le fais monter de force dans un avion poubelle avec un coup de pied dans le c.. et après on verra s'il ne change pas d'avis. Moi je dis bravo au pilote et au journaliste car même s'ils sont en train de foutre un beau bordel, au moins ça fait avancer les choses. alors remerciez les, au lieu de pleurnicher parce qu'ils ont cité le Portugal ou je ne sais quel autre pays!!!

Écrit par : phillipe scapa | lundi, 20 mars 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu