Avertir le modérateur

mardi, 13 juin 2006

Wiskhy Romeo Zulu pour mieux comprendre Maracaïbo

medium_wrz_copy.jpg

 

 La cellule métropole de l'association des victimes de la catastrophe aérienne du 16 août 2005 (http://avca-metropole.ifrance.com/ avait organisé samedi 10 juin dans un cinéma parisien la projection de l'excellent film Wiskhy Romeo Zulu du réalisateur argentin Enrique Pineyro. Evidemment, on ne peut s'empêcher d'effectuer un parallèle entre ce que dénonce le film et les causes du crash de Maracaïbo : compagnie poubelle, avions mal entretenus, rentabilité tenant lieu de plan de vol, pilotes sous pression, corruption et laxisme des autorités de contrôle et au final... la mort de passagers innocents qui ne pensaient  qu'à une chose : rentrer chez eux.  Nous avons été invités par Daniel Hierso, qui anime la cellule métropole à venir débattre de notre livre et à répondre aux questions des spectateurs. Un déba intéressant et émouvant avec les familles de victimes, débat auquel s'est joint Gérard David, patron de la FIVAA (fédération internationale des victimes d'accidents aériens), Marc Chernet, responsable de l'association des victimes de Charm El Cheikh, Paul Charles Poustis, commandant de bord A 340 à Air France, syndicaliste international (toujours suspendu de vol par la compagnie !), et un responsable d'Air Partner, un courtier aérien.  

 

  Nous avions sollicité Enrique Pineyro quelques jours avant pour lire un message en son nom mais il est arrivé trop tard. Néanmoins, le voici :

 

  "J'aimerai certainement dire à ces gens que je regrette réellement toutes ces irréparables, mais tout à fait évitables, pertes en vies humaines, et que des personnes comme vous et votre co-auteur tirent la sonnette d'alarme pour prévenir que, si on ne les écoute toujours pas, d'autres pertes encore plus importantes se produiront. Et que nous devons tous ensemble arrêter cette folle course au profit sans considération pour la sécurité des vols. La dérèglementation doit absolument avoir des limites très précises parce que la sécurité aérienne est une autre expression de la valeur de la vie. La sécurité dans les airs est un droit de l'homme, personne ne devrait perdre la vie à cause d'autorités corrompues ou d'opérateurs sans scrupules.  Je suis en train de terminer un documentaire sur la corruption de l'armée de l'air argentine qui, pour des raisons inexplicables, tient toujours sous son contrôle l'aviation civile argentine.

 

 Cordialement"

 

 Enrique

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu