Avertir le modérateur

vendredi, 27 février 2009

Quatre ans dont 18 mois fermes pour Jean-Charles Corbet, l'ex-pdg d'Air Lib

corbet.jpg

 

La cour d'appel de Paris a confirmé vendredi 27 février la condamnation de l'ancien PDG d'Air Lib Jean-Charles Corbet à 4 ans de prison, dont 18 mois ferme, pour avoir détourné 15 millions d'euros et provoqué la faillite de la compagnie en 2003, entraînant le licenciement de ses 3.200 salariés.

"Nous allons former un pourvoi en cassation", ont annoncé Jean-Charles Corbet et ses avocats.

Mercredi, la cour d'appel a suivi les réquisitions du ministère public et confirmé en quasi totalité le jugement rendu le 25 septembre 2007 par le tribunal correctionnel de Paris. De plus, elle a alourdi la peine du syndicaliste du SNPL Christian Paris, qui a vu la peine de huit mois de prison avec sursis prononcée en première instance assortie d'une amende de 30.000 euros.

 

Le 27 juillet 2001, Jean-Charles Corbet et sa holding personnelle Holco avaient été désignés par le tribunal de commerce de Créteil pour reprendre les rênes d'Air Lib, alors la deuxième compagnie aérienne française.

Dix-huit mois plus tard, la compagnie avait été placée en liquidation, provoquant le licenciement collectif de 3.200 salariés.

L'ancien pilote a été jugé coupable d'avoir détourné 15 millions d'euros, soit 10% de la somme versée par Swissair, l'ancienne maison-mère, pour redresser Air Lib.

Jean-Charles Corbet a vu également confirmée son amende de 300.000 euros. Idem pour son principal complice Yves Leonzi, l'avocat de Holco, qui reste condamné à 3 ans d'emprisonnement dont 18 mois ferme, 300.000 euros d'amende et à une interdiction d'exercer durant deux ans.

Les magistrats d'appel ont également confirmé le montant des dommages et intérêts: l'ancien pilote de ligne devra verser aux mandataires-liquidateurs d'AOM-Air Liberté, l'ancien nom d'Air Lib, 3 millions d'euros, solidairement avec Yves Leonzi, ainsi que 950.000 euros, individuellement. Dans le livre « Transport aérien le dossier noir », nous avions raconté le montage financier lié à la reprise d’Air Lib et ce qu’il se passait à l’intérieur de l’entreprise : un pillage des actifs. Nous y avons vu un lien avec la sécurité des vols, démontrant cela par de nombreux exemples et des documents. Nous avions indirectement donné le point de vue de Jean-Charles Corbet au travers de la publication d’un communiqué où il réfutait toute malhonnêteté,  l’intéressé étant très difficile à joindre au moment où nous rédigions l’ouvrage. Jean-Charles Corbet avait alors intenté une action en diffamation publique contre notre livre. A l’audience, alors que le procureur avait demandé la relaxe au vu de l’enquête sérieuse, l’un des auteurs, François Nénin était condamné solidairement avec son éditeur alors que l’autre auteur, Henri Marnet-Cornus était relaxé.

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu